Les limiteurs de vitesse sont-ils obligatoires sur une voiture ?

Pour apporter de nouvelles attitudes de conduite, les constructeurs d’automobiles ne cessent de garnir les voitures de gadgets pratiques. Ces gadgets visent aussi à donner le minimum de sécurité au conducteur et à son entourage. Parmi ces gadgets, il arrive que la loi adopte certains comme étant obligatoire au vu des avantages énormes qu’on peut en tirer. Les limiteurs de vitesse qui ont longtemps été facultatifs s’inscrivent dans ce contexte.

Limiteur de vitesse : de quoi s’agit-il ?

Avant tout propos, les limiteurs de vitesse sont de véritables prouesses de  l’intelligence artificielle. Encore appelés AIV( adaptation intelligente de la vitesse), les limiteurs de vitesse sont des dispositifs de sécurité ajoutés à une voiture pour réguler la vitesse en fonction de l’environnement dans lequel roule la voiture. C’est un dispositif qui est constitué de capteurs et de logiciels qui mènent des calculs et réagissent de façon à éviter les excès de vitesse. C’est alors un bon outil de sécurité, car en régulant la vitesse de façon autonome, les risques de faire un accident de route sont très minimes.

Qu’en est-il du fonctionnement des limiteurs de vitesse ?

Le fonctionnement des limiteurs de vitesse dépend de sa structure assez complexe. C’est un ensemble de machines agencées avec pour but de faire rester le conducteur à la vitesse normale. En effet, une voiture qui est dotée de limiteurs de vitesse a forcement des capteurs adaptés et une petite caméra. Cette dernière se charge grâce à l’intelligence artificielle de lire les panneaux qui sont au bord de la voie. Ainsi, peu importe l’agglomération ou la zone, le dispositif sait quelle vitesse il ne faut pas dépasser. Les capteurs sont donc à l’affût.

 Lorsque le conducteur accélère de sorte à dépasser cette limite, le système se déclenche et on peut entendre un bruit ou voir le voyant clignoter  sur le tableau de bord. C’est l’avertissement qui précède la régulation de vitesse. Le limiteur de vitesse pour finir ramène donc la vitesse de la voiture en dessous de la vitesse maximale. C’est ainsi qu’il fonctionne.

 Il faut noter que le conducteur reste le seul maître à bord. Il peut donc contester la régulation de vitesse. C’est quand ce dernier ne réagit pas lors de l’alerte, que le système se charge de ramener la vitesse à la normale. Pour optimiser ses performances et maintenir sa constance, son entretien ne doit pas être négligé.

L’obligation de doter les nouvelles voitures de limiteurs de vitesse

Jusque-là facultatif sur les voitures, l’AIV a fait ses preuves. C’est son efficacité qui a d’ailleurs favorisé son caractère obligatoire. Le mercredi 6 juillet 2022 a été le jour à partir duquel des contrôles de limiteurs de vitesse sur les voitures ont commencé. En réalité, l’imposition d’équiper les nouvelles voitures de l’AIV est une mesure de sécurité complémentaire prise par le Parlement européen depuis 2019. La mise en vigueur a été prévue pour juillet 2022. Ce qui a été fait récemment. Ladite mesure impose l’installation des limiteurs de vitesse sur les voitures neuves. Par extension, les voitures qui sortiront des maisons de fabrication d’ici 2024 se doivent d’en être équipée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.